Une ou deux journées pour  approfondir un thème, un sujet…

♦♦♦♦♦
Brèves sur des formations déjà proposées...

♦  de décembre 2013 à juin 2014 : un cycle sur : La citoyenneté à l’épreuve des cultures et des traditions religieuses,

en décembre 2013 avec avec Jean-François Petit, religieux assomptionniste, professeur et chercheur en anthropologie et Albert Faschler; mèdecin, président de la communaité juive libérale de Chambéry.
Jean-François Petit : " … Si les repères politiques, idéologiques, moraux sont, il est vrai, brouillés, et favorisant une socièté anxiogène, de nombreux espaces sont à notre portée, famille, travail, milieux culturels pour faire grandir la qualité de la rencontre des diversités…"
Albert Faschler : "…l'idolatrie, c'est toujours s'arrêter à une vérité partielle…" 

en janvier 2014 : ce sera Monsieur Pierre SERRE Inspecteur pédagogique régional, qui nous a présenté la chartre de la laïcité, chartre affichée dans les écoles ; 

en fevrier 2014 : Farid SLIM, imam à Chambéry nous dira comme ISLAM ET CITOYENNETE se vive au quotidien.

en mars 2014 :  Engagement, citoyenneté et protestantisme, avec Jacques Perrier, président du centre social protestant de Paris, ancien chef de cabinet du délégué à l'intégration au ministère de l'emploi et de la solidarité.
" l'exigence de liberté est fondamentale chez le protestant, et l'apport du protestantisme fut important dans l'élaboration du concept de laïcité. Le protestant se pose comme un républicain, laïc, à forte éthique de responsabilité…"
 
♦ Mars 2012 :  Chrétiens en monde arabe, hèritage et avenir, avec Mgr Brizard, directeur émérite de l'oeuvre d'Orient  et Joseph Yacoub, professeur à l'université catholique de Lyon .
Nous les connaissons peu et  pourtant sur les 330 millions d'habitants qui peuplent le Proche et Moyen Orient, ils sont 13 millions, héritiers des chrétiens des premiers siècles. Ils appartiennent à onze églises orientales de rites différents et vivent depuis quinze siécles avec les arabes musulmans. Mais de nouvelles donnes se font jour. L'avenir des arabes chrétiens est un enjeu géopolitique aussi bien que religieux, saurons-nous en prendre la mesure?
 
♦ Avril 2011 : Cultures et religions : les nouveaux enjeux, avec Gaston Piétri.
" Comment une religion peut-elle vivre dans la culture de son temps?, Quels sont les nouveaux types de relations entre culture et religions?, Que signifie acculturation, inculturation, déculturation…?, Quelles questions sont posées aux trois monothéismes par le fait que nous vivons dans un monde sécularisé? "
Voilà quelques unes des question s abordées par Gaston Piétri, directeur de l'institut pastoral d'études religieuses à l'université catholique de Lyon.
 
♦ Novembre 2009 : Les religions chemins de guérisons? avec Bernard Ugeux
« Santé, mieux-être, meilleure relation à l’autre: Au cœur de cette quête universelle, que celle-ci nous dit-elle de l’homme contemporain, et quelles réponses les grandes traditions religieuses proposent-elles ? » suivi d'une table ronde avec des représentants de différentes traditions religieuses.
 
♦ Mai 2008 : Quels défis posent le pluralisme religieux? avec le Dominicain,théologien Claude Géffré.
" Toute rencontre interreligieuse ne peut exister que dans le dépassement, sans excusivisme, ni relativisme ". Avec Claude Geffré, nous avons exploré les ressources dont dispose le christianisme pour s’engager dans les exigences d’une telle démarche. 
 
♦ Janvier 2006   :  La laïcité et les religions dans la république Française avec Guy Coq philosophe et Ghaleb Ben Cheik pour la place de l’Islam, Albert Fachler pour la place du Judaïsme,  Gabriel Galice pour la libre pensée, Bénédicte de Chaffaut, sociologue et théologienne, Jean Costil, protestant, membre de la Cimade.
Guy Coq nous a tout d'abord replacé cette question de la laïcité à la Française dans son histoire et son évolution, cela permettant ensuite à chaque intervenant de nous montrer comment chaque tradition ou courant de pensée trouve sa place dans notre société laïque et largement sécularisée. Un échange entre tous les intervenants le lendemain a permis un partage de parole très fraternel et d'éclairer encore bien des points.